Les maisons seigneuriales fortifiées de la châtellenie de Montcornet - SECHEVAL

Publié le par Pascal Sabourin

 

Mentions anciennes:

 

  • Aveu et dénombrement de Jacques de Lor (1ère moitié du XV° siècle): « nostre maison de Secheval, les fossez, les jardins, les bouveries ... »

  • Aveu et dénombrement de 1459:  « la place, enclox et pourprins de la forte maison de Secheval, qui de present est en ruines, les fossez, les jardins ... »

  • Aveu et dénombrement de 1534: «  Jehan de Lor, prestre, licencié en droict, chanoyne de Reims, de Liège et de Laon, sire dudit Lor et de Wartigny » tient « la maison de Secheval, les fossés, les jardins, bouveryes, les terres et les appartenances en la dite maison, laquelle maison, bouveryes et tous aultres appartenances a icelle sont en ruyne passé plus de cinquante ans » (folio 24 verso)

 

Album de Croy:

 

La peinture d'Adrien de Montigny consacrée à Ste Cheval(sic) ne comporte aucune représentation de la maison-forte, même en ruines (planche 129 de l'édition DUVOSQUEL)

 

Rapport d'Harmois:

 

« Je n'ai rien trouvé dans cette commune qui soit hors la loi »

 

 

Commentaire:

 

La maison-forte des sires de Lor ne s'était manifestement pas relevée des destructions du milieu du XV° siècle, ce qui explique le silence de la documentation à son sujet. Il est d'ailleurs significatif qu'au XVI° siècle le coeur du fief avait migré à Wartigny.

Quant à son emplacement, il doit certainement se situer au lieu-dit « La Cour », un vaste espace dégagé bien visible sur le cadastre de 1842.

 

 

Secheval-La-Cour-cadastre-1842.jpg

Commenter cet article